Développer une offre multimodale adaptée
Retour

Série

Développer une offre multimodale adaptée

Par Dimitri Kas
26 Juil 2021

La mobilité est intrinsèquement liée aux enjeux climatiques mondiaux. Dans le canton de Vaud, on estime que la mobilité engendre 40 % des émissions de gaz à effet de serre, dont une grande partie est due à l’utilisation de carburants fossiles pour les véhicules individuels motorisés.

Le report modal (passer du véhicule privé au transport public) et la multimodalité (allier différents moyens de transports pour effectuer un trajet) sont des sujets clés pour lutter contre le réchauffement climatique. Les tl sont au cœur de ce défi.

Quel est le rôle des tl vis-à-vis du report multimodal et de la multimodalité ?  
L’enjeu du report modal est clair : faire évoluer le comportement des personnes qui utilisent des véhicules privés motorisés pour leurs déplacements, alors qu’elles pourraient emprunter les transports publics. Cette transformation des comportements nécessite de développer une alternative crédible à la mobilité individuelle : avoir une offre de transport multimodale adaptée, des cadences plus élevées ainsi que des tarifs attractifs.

De récentes études réalisées par l’EPFL montrent que les individus souhaitant se déplacer se posent de plus en plus souvent la question du meilleur moyen de le faire. Et pensent souvent multimodalité. Autrement dit, utiliser son véhicule privé n’est plus un réflexe. « Globalement, les actifs vaudois sont devenus multimodaux : 40 % d’entre eux utilisent régulièrement plusieurs modes de transports et un tiers le font de manière occasionnelle », indique un article paru en novembre 2020 sur le site de l’EPFL.

Face à cette réalité, les tl se donnent pour mission de développer (et de promouvoir) une offre globale et adaptée aux besoins des voyageurs. Ce qui nécessite de s’associer à d’autres entreprises de services et solutions de mobilité. Plusieurs projets pilotes ont été mis à l’œuvre depuis 2017, permettant d’aboutir en juillet 2021 à la mise en place de trois nouveaux abonnements, regroupés sous le nom de tl+ , qui proposent des combinaisons multimodales en partenariat avec des acteurs locaux de la mobilité.  

Comment s’assurer que l’offre soit adaptée aux besoins des usagers ?
Deux principaux types de recueil de données existent pour identifier ces besoins. Dans les bus, les métros et le LEB, des cellules comptent automatiquement le nombre de voyageurs. Ces données quantitatives permettent de mesurer l’évolution des usages. Ce sont de précieuses sources d’informations pour adapter l’offre en termes de cadences.  

En parallèle, des sondages sont régulièrement effectués dans les véhicules des tl, constituants la deuxième source d’informations. Ils complètent les données quantitatives et permettent de mieux comprendre les motifs de déplacement des voyageurs ainsi que leur trajet complet, en particulier vis-à-vis de la connexion entre les différents moyens de transports.

Ces types d’informations servent à ajuster les horaires et améliorer la qualité de service. Le temps d’adaptation aux nouveaux usages pourrait néanmoins être plus rapide… une thématique cruciale pour avoir une offre plus attractive, en cours de réflexion en interne.

« On ne vise pas une adaptation stricte à la demande, indique Christophe Jemelin, responsable du Développement de l’Offre aux tl, mais la mise en place d’une offre qui stimule la demande. Les nouvelles générations pensent multimodal. A nous de veiller à développer une offre répondant à leurs futurs besoins. »

Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur le site t-l.ch, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici