La flamme olympique prend les transports publics
Retour

Partenariat

La flamme olympique prend les transports publics

Par Joelle Loretan
08 Jan 2020

Venue d’Athènes, la flamme olympique est arrivée en Suisse le 18 septembre dernier. Après avoir sillonné 26 cantons, c’est à Lausanne qu’elle a brillé lors du traditionnel relais de la flamme. Ce matin, elle a longé le lac; cet après-midi, elle a traversé le centre-ville. La course a impliqué de jeunes sportifs, professionnels ou non. Deux jeunes collaborateurs des tl étaient à leurs côtés.

Quelques minutes après avoir porté la torche, Isaak Mukoma, apprenti électricien réseau 1ère année aux tl, est encore sur un nuage. Sportif amateur de 21 ans, il est l’un des 200 jeunes a avoir porté ce matin le symbole de l’olympisme. Malgré le court tracé (chaque porteur avait à parcourir une distance de 200 mètres), l’émotion était présente. «Avant de prendre la torche, j’étais tendu, dit-il en riant. Je me demandais si elle était lourde ou non, à quelle vitesse je devais courir, et je ne voulais pas trébucher. Mais surtout, je ne pensais pas trouver une ambiance pareille!»

Isaak kiss Martina
C’est devant le bus tl parqué à la place du Port à Ouchy et habillé aux couleurs des JOJ 2020 qu’était prévu, ce matin, le kiss – passage de la flamme d’une torche à une autre – entre Isaak Mukoma et Martina Kocher, athlète de skeleton. «En arrivant, j’ai vu tous ces gens, des journalistes, des photographes, mes responsables aux tl et surtout ces enfants super motivés. Vous avez vu ça?» Une trentaine d’élèves d’écoles de la région ne cachent pas leur enthousiasme: ils rient, sautillent, applaudissent, scandent le nom de Yodli, mascotte des JOJ, présente elle aussi. Tous se pressent ensuite autour d’Isaak pour lui serrer la main et le remercier. Une petite fille se tourne vers un camarade: «Tu sais que les Jeux olympiques à Lausanne, c’est peut-être qu’une seule fois dans notre vie? Faut en profiter, c’est trop génial!» A peine le temps de quelques sourires et la flamme repart en direction du Musée olympique, étape qui marquera la fin du parcours matinal. Celui de l’après-midi sillonnera le centre de Lausanne.

La flamme prend le bus
14h30. Le bus tl brandé JOJ 2020 arrive pile à l’heure devant le Musée olympique. Car c’est en transport public que la flamme sera acheminée du bord du lac jusqu’à la place de l’Europe. Au cœur de la ville olympique, Ahmed Habib, coordinateur communication pour les JOJ aux tl, passera à son tour le flambeau à Ian Logan, directeur général des JOJ 2020. Le public est venu nombreux assister à ce passage de témoin. Dans la foule, les habits roses et bleus s’affichent, rappelant les couleurs officielles de la manifestation. Pas de doute, les Jeux vont bientôt démarrer.

Demain matin, l’allumage de la vasque olympique lors de la cérémonie d’ouverture des 3ème Jeux d’hiver de la jeunesse marquera le début de deux semaines de compétitions sportives. A vos marques, prêts, profitez!

Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur le site t-l.ch, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici